Partenariats de l'enseignement supérieur 2018

Fiche du candidat : ressources et conseils pour déposer une candidature

L'action en résumé

Un partenariat de type « innovation » est un projet de coopération entre au moins 3 organismes issus de 3 pays membres du programme.

Un projet centré sur l'innovation doit élaborer des productions novatrices et/ou s'engager dans des activités intensives de diffusion et d'exploitation de nouvelles méthodes, pratiques ou approches existantes. Ce type de partenariat peut demander un financement spécifique pour des productions intellectuelles et des évènements de dissémination.

Des priorités nationales : les projets des coordinateurs français qui justifient et ciblent au moins une des 3 priorités nationales suivantes, bénéficieront de 3 points supplémentaires (dans la limite des 30 points du critère « pertinence ») : l'inclusion des personnes en situation de handicap, la lutte contre les décrochages, le développement des compétences (compétences transversales, compétences clés) et la prévention de l'illettrisme.

L'inscription sur le secteur de de l'enseignement supérieur se justifie au regard des priorités du programme et des publics majoritairement ciblés.

Il est aussi possible de s'adresser à d'autres secteurs en parallèle, donc à une pluralité de priorités et de publics cibles : de l'enseignement et de la formation professionnels et/ou de l'éducation des adultes et/ou scolaires, etc.  Dans ce cas, il s'agira d'un projet transsectoriel.

Un organisme français, peut soit :

  • déposer un Partenariat en tant que coordinateur auprès de l'agence Erasmus+ France (télécharger le dossier de candidature depuis ce site) ;
  • être partenaire d'un projet coordonné par un organisme d'un autre pays membre du programme Erasmus+ ;
  • être partenaire d'un projet coordonné par un organisme français.

La participation de partenaires localisés dans un pays non membre du programme est possible sous réserve d'être dûment justifiée et d'apporter une valeur ajoutée essentielle au projet. Pour plus d'informations concernant les activités auxquelles sont éligibles ces pays : consultez la foire aux questions.

Pour toute question relative au Brexit : consultez la page dédiée sur le site Erasmus+.

Date limite de candidature

Le 21/03/2018 à 12h00

Financement prévisionnel

5 509 804,00 €

Résultats des sélections

Le 20/07/2018

Consulter les résultats des sélections

Durée des projets

La durée de votre projet peut s'inscrire entre 24 et 36 mois en fonction de votre calendrier de travail.

Pour comprendre comment remplir le formulaire de candidature : consultez le formulaire de candidature commenté (mis à disposition courant janvier 2018).

Pour trouver des exemples de projets, vous pouvez consulter la Plateforme Erasmus + Project Results qui reprend les résumés de projets en cours ou finalisés.

Pour passer de l'idée au projet de partenariat, il faut être attentif aux points suivants :

  • une analyse des besoins pour chacun des organismes membres du projet ;
  • des objectifs communs clairement définis ;
  • un ensemble cohérent d'activités organisées de façon à atteindre des objectifs et des résultats déterminés ;
  • une répartition des rôles entre chaque partenaire ;
  • la présentation des effets attendus grâce au projet sur les individus, les organismes, le territoire etc. ;
  • une stratégie collective pour diffuser les résultats du projet ;
  • une justification précise des productions pour lesquelles la ligne budgétaire « production intellectuelle » est sollicitée.

Les projets doivent obligatoirement s'inscrire dans les priorités européennes définies dans le guide du programme Erasmus+. Par conséquent, ces projets doivent répondre au minimum à une priorité horizontale et/ou une priorité du secteur de l'enseignement supérieur.

Pour vous aider dans cette phase de préparation, vous pouvez contacter les développeurs Erasmus+ (carte ci-contre).

Chaque année les dates, les conditions et les règles pour déposer une demande de subvention sont fixées par un appel à propositions dans le Guide Erasmus+ annuel (voir ci-contre).

La candidature commune doit être déposée par le coordonnateur.

4 étapes sont nécessaires au dépôt du dossier de candidature :

  • créer un compte EU Login : par organisme (coordonnateur ou partenaire) ;
  • enregistrer chaque organisme sur le Portail URF/ PDM : pour obtenir un code PIC individuel. Si un PIC a déjà été créé lors de candidatures passées, il DOIT être réutilisé (notice ci-contre) ;
  • compléter le formulaire de candidature : rôle du coordonnateur ;
  • soumettre le formulaire : soumission électronique par le coordonnateur.

Des procurations doivent également  être signées par chaque organisme partenaire ; elles sont de préférence annexées au formulaire de candidature ou devront être fournies au plus tard au moment de la signature du contrat.

Aucun envoi papier n'est requis.

Il est vivement conseillé de fixer la date de début du projet au 1er septembre 2018.

Le budget est calculé automatiquement sur la base de coûts unitaires (forfaits) qui dépendent des paramètres du projet : destinations, nombre de participants, durée des mobilités, nombre d'accompagnateurs, catégorie de personnel / pays pour les productions intellectuelles, pays des participants à des événements de dissémination, etc.

Quelques catégories de dépenses, spécifiques, sont aux frais réels (coûts exceptionnels, besoins spécifiques pour les participants en situation de handicap).

Le candidat doit formaliser sincèrement ses besoins financiers.

Les candidatures éligibles sont sélectionnées selon leur qualité et en fonction du budget national disponible.

Le financement d'un projet est variable en fonction de sa durée (24 à 36 mois). Il sera plafonné à 12.500€ par mois soit à 450.000€ pour 36 mois.

La recevabilité du projet est conditionnée au respect de tous les critères d'éligibilité formelle de la candidature tels que décrits dans la grille d'éligibilité et dans le formulaire de candidature.

La même candidature ne peut être soumise dans différents pays de l'Union européenne en vertu du principe de financement non cumulatif établi par le guide du programme Erasmus+.

Toute candidature ne respectant pas ces règles fera l'objet d'un rejet immédiat.

Pour les organismes français une circulaire publiée annuellement au BOEN  précise les conditions nationale d'accès au programme (à paraître en janvier 2018).

Les établissements d'enseignement supérieur (EES) établis dans un pays membre du programme doivent être en possession d'une charte Erasmus valide pour participer à un partenariat Erasmus+ (accès à la liste).

Les projets éligibles sont évalués en double lecture par des évaluateurs externes sur la base d'une grille d'évaluation européenne.

Les principaux critères de l'évaluation des projets sont :

  • la pertinence du projet ;
  • la qualité de la conception et de la mise en œuvre du projet ;
  • la qualité et les modalités de coopération du partenariat ;
  • l'impact et la diffusion.

Les candidatures dont la note est inférieure au seuil minimum de qualité (60/100) ou qui ont une note éliminatoire à l'un des quatre critères (moins de la moyenne) sont automatiquement rejetées.

Les résultats sont publiés en ligne.

Les candidats seront tenus informés par mail des résultats de la sélection. Les coordonnateurs français auront un accès aux commentaires d'évaluation de leur dossier sur leur espace organisme Penelope+.

Votre projet est subventionné ?

Le programme Erasmus+

Les sites Erasmus+

Commission européenne

Programme Erasmus+

Résultats du programme Erasmus+

OLS : Soutien linguistique en ligne

 

Agence Erasmus+ France / Education Formation

Site de l'agence Erasmus+

Génération Erasmus+

StatErasmus+

L'actualité du programme

Plusieurs possibilités pour suivre l'actualité du programme :

Réseaux sociaux de la Commission européenne :

Suivre Génération Erasmus (Grand public et bénéficiaires finaux) sur Facebook et Twitter