Grands principes

« Investir dans l'éducation et la formation est le meilleur placement pour l'avenir de l'Europe » affirmait Androulla Vassiliou, la commissaire européenne à l'éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse  lors de la présentation de sa proposition pour le futur programme. Résolument inscrit dans la « stratégie  Europe 2020 » en matière de croissance, d'emploi  et d'innovation, Erasmus + doit permettre de renforcer les compétences de tous, de favoriser le développement personnel et d'améliorer l'aptitude à l'emploi, un défi majeur dans une Europe en crise.

Le programme Erasmus + qui prendra la suite des actuels programmes en matière d'éducation, de formation et de jeunesse, à partir de 2014, a des atouts pour répondre à ces enjeux. Il se veut plus ambitieux, plus simple, plus ouvert et plus innovant

Plus ambitieux d'abord, avec un budget de 14,7 milliards d'Euros, il doit permettre la mobilité de plus de 4 millions de personnes dont plus de 2  millions d'étudiants. C'est un véritable défi. En 26 ans, depuis la création d'Erasmus, le programme a financé 3 millions d'étudiants. Il en financera plus de deux millions en 7 ans seulement.

Un des leviers qui sera actionné pour développer la mobilité des jeunes est l'accent particulier qui sera porté à celle des personnes jouant un rôle de « démultiplicateurs »: enseignants, formateurs, éducateurs. Les encadrants et pédagogues constituent en effet de véritables leviers pour promouvoir l'esprit de mobilité auprès de leurs apprenants et sont en première ligne pour faire évoluer les méthodes et les systèmes de formation.

Erasmus + : vers plus de simplicité et de rationalité

Un autre trait caractéristique du programme est qu'il se veut beaucoup plus simple que les programmes existants. Au lieu du patchwork des dispositifs actuels en matière d'éducation, de formation et de jeunesse, il propose une approche intégrée et simplifiée à travers seulement trois actions clés, au lieu des dizaines d'actions existant dans les précédents programmes : la mobilité d'apprentissage, la coopération pour l'innovation et les bonnes pratiques, le soutien à la réforme des politiques publiques. Ces actions permettront de mener une palette d'activités beaucoup plus large que dans le programme Education et Formation tout au long de la vie.

Pour toutes les actions, quel que soit le niveau d'enseignement : scolaire, supérieur, formation professionnelle et formation des adultes, un véritable effort d'harmonisation des documents ,  des procédures et des règles de financement a été réalisé. Il doit permettre une meilleure lisibilité des opportunités et favoriser des projets faisant le pont entre les différents niveaux d'éducation.

Erasmus + : une ouverture sur le monde pour l'enseignement supérieur

Le programme sera plus ouvert sur le monde, en particulier vers les pays du voisinage européen.  En matière d'enseignement supérieur par exemple, le programme intégrera les perspectives actuellement offertes par les programmes Erasmus & Erasmus Mundus, Tempus, Edulink et Alfa avec une forte orientation stratégique destinée à rendre l'espace européen de l'enseignement supérieur plus attractif et à peser davantage sur la scène mondiale.

Dans le cadre d'Erasmus +, des mobilités vers et en provenance des pays tiers seront possibles pour les étudiants et enseignants du supérieur, dans le cadre de la nouvelle charte Erasmus de l'établissement. Ainsi parmi 2,2 millions d'étudiants mobiles dans le cadre du futur programme, on estime que 115 000 seront issus de pays tiers, notamment de la zone euro méditerranée. Par ailleurs, 700 projets de renforcement institutionnel devraient cibler la zone du voisinage européen en vue de promouvoir la modernisation de l'enseignement supérieur pour les faire converger, sur une base volontaire, vers le Processus de Bologne.

Erasmus + : un regard spécifique tourné vers la Jeunesse

Le programme a voulu accorder une place distincte aux programmes de Jeunesse dédiés à l'éducation non-formelle, par la mise en place d'un Chapitre et d'un budget distinct. L'idée générale qui sous-tend cette organisation s'articule en deux axes :

  • montrer l'importance stratégique des savoir-faire issus de l'éducation non-formelle parmi les grandes orientations européennes : développement de l'initiative, vecteur d'employabilité, ouverture à l'innovation, soutien des jeunes ayant moins d'opportunité ;
  • inciter à leur déploiement, à leur reconnaissance et favoriser les partenariats avec les autres dispositifs de mobilité.

Erasmus + : une approche délibérément décloisonnée pour une synergie optimale

Le programme entend favoriser les projets « transectoriels » c'est-à-dire concernant plusieurs secteurs éducatifs pour une approche plus globale d'un sujet donné. L'enseignement scolaire, professionnel, l'éducation des adultes ou l'enseignement supérieur pourront ainsi faire l'objet de projets communs dans une perspective d'apprentissage tout au long de la vie.

Cette approche décloisonnée vaut aussi pour une coopération renforcée avec tous les acteurs : du domaine éducatif, du monde de l'entreprise, des collectivités territoriales, des associations pour une réponse aux besoins réellement adaptée et innovante.

Erasmus +, vers plus d'innovation

Erasmus + prévoit un tout nouveau dispositif appelé « Erasmus Master »permettant auxétudiants de poursuivre leur Master dans un autre pays européen grâce à une garantie de prêt pour leurs études. Des prêts de 12 000 euros pour un an ou 18 000 euros pourront être ainsi plus facilement consentis et à des taux raisonnables aux étudiants de Master.

 Un nouveau type de partenariat de grande ampleur sera lancé par la Commission européenne : les  « Alliances sectorielles pour les compétences» dans le domaine de la formation professionnelle et les «Alliances pour la connaissance » dans l'enseignement supérieur renforceront la coopération avec le monde économique. Il s'agit là, à travers des projets de grande ampleur, de mieux répondre aux besoins du marché du travail, de promouvoir l'esprit d'entreprise, l'excellence et l'innovation.

Le programme Erasmus+

Les sites Erasmus+

Commission européenne

Programme Erasmus+

Résultats du programme Erasmus+

OLS : Soutien linguistique en ligne

 

Agence Erasmus+ France / Education Formation

Site de l'agence Erasmus+

Génération Erasmus+

StatErasmus+

L'actualité du programme

Plusieurs possibilités pour suivre l'actualité du programme :

Réseaux sociaux de la Commission européenne :

Suivre Génération Erasmus (Grand public et bénéficiaires finaux) sur Facebook et Twitter